Les dimanches
Vie liturgique
 

4 avril 2015

Veillée pascale B

Sans bruit, Dieu fait de grandes choses

 Pour bien célébrer la Veillée pascale, il est nécessaire d’abord de comprendre et de prendre le temps de bien vivre les symboles déployés: la bénédiction du feu nouveau, le cierge pascal, l’eau versée, le pain rompu et la coupe partagée. De plus, il faut nous familiariser avec les textes bibliques qui occupent une grande place dans la célébration. Les actions symboliques et les textes de la parole de Dieu nous permettent de célébrer le mystère de la victoire de Dieu sur le péché et la mort qui se réalise en Jésus, le Crucifié ressuscité.

Genèse 1, 1.26-31
Genèse 22, 1-13.15-18
Exode 14, 15 – 15, 1a
Baruc 3, 9-15.32 – 4, 4
Ézékiel 36, 16-17a.18-28
Romains 6, 3b-11
Marc 16, 1-8

5 avril 2015

Dimanche de la Résurrection du Seigneur

 «Vous êtes ressuscités avec le Christ»

Le matin de Pâques, Pierre et Jean ne voient pas le Ressuscité, mais le tombeau ouvert et les linges mortuaires repliés. Ce sont des signes de l’Absent. Pourtant, c’est lui qui attire le regard de leur cœur vers sa présence. Christ est vivant. Il est ressuscité. Le témoignage de Marie Madeleine et celui de Pierre et de Jean nous sont adressés aujourd’hui. Ils ne peuvent être accueillis que dans la foi.

Actes 10, 34a.37-43
Psaume 117 (118)
Colossiens 3, 1-4
Jean 20, 1-9

12 avril 2014

2e dimanche de Pâques B

Les bienfaits du doute

La foi est le point de départ pour marcher à la suite de Jésus et apprendre à devenir bienveillant comme lui. Et le doute est une composante importante de ce cheminement de foi.

Actes 4, 32-35
Psaume 117 (118)
1 Jean 5, 1-6
Jean 20, 19-31

19 avril 2015

3e dimanche de Pâques B

L’esprit ouvert

L’annonce de la résurrection du Christ demande un esprit ouvert afin d’accueillir cette bonne nouvelle avec foi et espérance. C’est une révélation qui bouleverse profondément notre vie, notre manière de la percevoir et notre manière d’agir. L’amour de Dieu nous atteint en plein cœur grâce au pardon du Christ sur la croix et à la vie nouvelle nous ouvrant l’éternité.

Actes 3, 13-15.17-19
Psaume 4
1 Jean 2, 1-5a
Luc 24, 35-48

26 avril 2015

4e dimanche de Pâques B

Pasteurs avec lui

Jésus ressuscité prend le visage du bon pasteur. Il veille sur nous, les brebis de son bercail, et veut mieux nous connaître. De plus, il nous invite à adopter l’attitude pastorale dont il a fait preuve à l’endroit non seulement de ses proches mais aussi des gens qui ne sont pas encore dans son «pâturage».

Actes 4, 8-12
Psaume 117 (118)
1 Jean 3, 1-2
Jean 10, 11-18

3 mai 2015

5e dimanche de Pâques B

Comme une branche d’arbre

La résurrectionde Jésus nous fait entrer dans une vie nouvelle dont les fruits sont la foi et l’amour.

Actes 9, 26-31
Psaume 21 (22)
1 Jean 3, 18-24
Jean 15, 1-8

10 mai 2015

6e dimanche de Pâques B

Il nous appelle ses amis

L’amitié avec le Christ est offerte à tous et toutes. Elle nous permet de plonger notre regard dans le sien pour contempler le monde avec les yeux de Dieu, pour le connaître et l’aimer à sa manière, pour y agir librement et porter les fruits qui répondent à son désir.

Actes 10, 25-26.34-35.44-48
Psaume 97 (98)
1 Jean 4, 7-10
Jean 15, 9-17

17 mai 2015

Ascension du Seigneur B

Plus présent que jamais

Depuis l’Ascension, Jésus est «assis à la droite du Père», mais il travaille aussi avec nous. Il est présent plus que jamais en nos vies.

Actes 1, 1-11
Psaume 46 (47)
Éphésiens 4, 1-16
Marc 16, 15-20

24 mai 2015

Dimanche de la Pentecôte B

Rien sans Lui

L’Esprit Saint est donné à tous les disciples du Christ. Sans lui, ils ne peuvent accueillir les merveilles de Dieu, en vivre et en témoigner par leurs paroles et leurs actes. Les œuvres de Dieu qui, depuis toujours, se sont toutes réalisées avec l’Esprit ne peuvent se poursuivre sans lui.

Actes 2, 1-11
Psaume 103 (104)
Galates 5, 16-25
Jean 15, 26-27; 16, 12-15

31 mai 2015

La Sainte Trinité B

Le Dieu de l’Évangile

Nous ne saurions rien de Dieu s’il ne s’était pas fait connaître. Il le fait dans l’œuvre de la création, l’histoire de son peuple choisi et, finalement, en Jésus Christ qui nous apprend que l’unique Dieu est Père, Fils et Esprit Saint.

Deutéronome 4, 32-34.39-40
Psaume 32 (33)
Romains 8, 14-17
Matthieu 28, 16-20

7 juin 2015

Le Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ B

Source et sommet de la vie chrétienne

Le sacrement de l’eucharistie, instauré par Jésus la veille de sa mort, accomplit pleinement le plan de Dieu: établir une Alliance nouvelle et éternelle avec la multitude de l’humanité. Il est parole qui appelle notre engagement. Il est nourriture qui soutient notre marche vers le Royaume.

Exode 24, 3-8
Psaume 115 (116)
Hébreux 9, 11-15
Marc 14, 12-16.22-26

14 juin 2015

11e dimanche du temps ordinaire B

La croissance du Royaume

Il revient aux fidèles du Christ d’annoncer l’avènement du Royaume. Cependant, le dynamisme et la croissance de ce royaume relèvent de Dieu. Ne devrions-nous pas, de ce fait, continuer de parler de sa venue avec confiance et détermination?

Ézékiel 17, 22-24
Psaume 91 (92)
2 Corinthiens 5, 6-10
Marc 4, 26-34

21 juin 2015

12e dimanche du temps ordinaire B

«Pourquoi avoir peur?»»

Devant toute tempête, il est bon de nous tourner vers le Seigneur qui sait calmer nos frayeurs et nous mène à bon port. La peur se transforme alors en crainte respectueuse du Dieu tout-puissant sur qui on peut toujours compter.

Job 38, 1.8-11
Psaume 106 (107)
2 Corinthiens 5, 14-17
Marc 4, 35-41

28 juin 2015

13e dimanche du temps ordinaire B

Sans rendez-vous

Jésus vient à nous avec sa toute-puissance. Une puissance plus forte que la mort, mais qui ne peut se déployer que dans notre foi. D’autre part, il se révèle, le Dieu accessible à tous, autant aux gens importants qu’aux personnes sans prestige.

Sagesse 1, 13-15; 2, 23-24
Psaume 29 (30)
2 Corinthiens 8, 7-9.13-15
Marc 5, 21-43