Les dimanches
Vie liturgique
 

1er mars 2015


2e dimanche de Carême B

La transfiguration au quotidien

Dieu intervient dans notre vie de façon mystérieuse, mais constante et fidèle. Notre attachement profond au Christ ressuscité nous transfigure au quotidien, et son Esprit, qui est en nous, nous dispose à transfigurer les autres.

Genèse 22, 1-2.9a.10-13.15-18
Psaume 115 (116 B)
Romains 8, 31b-34
Marc 9, 2-10

8 mars 2015

3e dimanche de Carême B

La loi qui redonne vie

Elles sont vigoureuses, les paroles prononcées par Dieu, l’apôtre Paul et Jésus! Interdits et limites, folie, sagesse, faiblesse, force. Tous ces mots s’arriment grâce au psaume: «La loi du Seigneur est parfaite, qui redonne vie.»

Exode 20, 1-17
Psaume 18 (19)
1 Corinthiens 1, 22-25
Jean 2, 13-25

15 mars 2015

 
4e dimanche de Carême B

Dieu ne condamne pas!

Dieu a envoyé son Fils dans le monde pour que lui soit annoncé le salut. À la fin des temps, il ne condamnera personne, car son désir est que tous soient sauvés. Ceux qui auront librement rejeté la lumière qu’est le Christ et refusé de vivre dans la vérité réaliseront ce qu’ils auront été et auront fait. Ils se condamneront alors eux-mêmes.

2 Chroniques 36, 14-16.19-23
Psaume 136 (137)
Éphésiens 2, 4-10
Jean 3, 14-21


22 mars 2015

5e dimanche de Carême B

«Que puis-je dire?»

Jésus mène à son achèvement l’alliance de Dieu avec l’humanité. Déjà, le prophète annonce en Israël l’inscription de la Loi au fond du cœur. Jésus révèle cet amour dans sa plénitude: «Quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes.»

Jérémie 31, 31-34
Psaume 50 (51)
Hébreux 5, 7-9
Jean 12, 20-33

20 mars 2015

Dimanche des Rameaux et de la Passion B

Prendre un rameau

Jésus accepte de tout perdre, même la vie, par amour pour nous. Prendre un rameau, c’est accepter de suivre Jésus, d’acclamer notre Seigneur et de passer comme lui de la mort à la vie.

Isaïe 50, 4-7
Psaume 21 (22)
Philippiens 2, 6-11
Marc 14, 1 – 15, 47

4 avril 2015

Veillée pascale B

Sans bruit, Dieu fait de grandes choses

Pour bien célébrer la Veillée pascale, il est nécessaire d’abord de comprendre et de prendre le temps de bien vivre les symboles déployés: la bénédiction du feu nouveau, le cierge pascal, l’eau versée, le pain rompu et la coupe partagée. De plus, il faut nous familiariser avec les textes bibliques qui occupent une grande place dans la célébration. Les actions symboliques et les textes de la parole de Dieu nous permettent de célébrer le mystère de la victoire de Dieu sur le péché et la mort qui se réalise en Jésus, le Crucifié ressuscité.

Genèse 1, 1.26-31
Genèse 22, 1-13.15-18
Exode 14, 15 – 15, 1a
Baruc 3, 9-15.32 – 4, 4
Ézékiel 36, 16-17a.18-28
Romains 6, 3b-11
Marc 16, 1-8

5 avril 2015

Dimanche de la Résurrection du Seigneur

 «Vous êtes ressuscités avec le Christ»

Le matin de Pâques, Pierre et Jean ne voient pas le Ressuscité, mais le tombeau ouvert et les linges mortuaires repliés. Ce sont des signes de l’Absent. Pourtant, c’est lui qui attire le regard de leur cœur vers sa présence. Christ est vivant. Il est ressuscité. Le témoignage de Marie Madeleine et celui de Pierre et de Jean nous sont adressés aujourd’hui. Ils ne peuvent être accueillis que dans la foi.

Actes 10, 34a.37-43
Psaume 117 (118)
Colossiens 3, 1-4
Jean 20, 1-9

12 avril 2014

2e dimanche de Pâques B

Les bienfaits du doute

La foi est le point de départ pour marcher à la suite de Jésus et apprendre à devenir bienveillant comme lui. Et le doute est une composante importante de ce cheminement de foi.

Actes 4, 32-35
Psaume 117 (118)
1 Jean 5, 1-6
Jean 20, 19-31

19 avril 2015

3e dimanche de Pâques B

L’esprit ouvert

L’annonce de la résurrection du Christ demande un esprit ouvert afin d’accueillir cette bonne nouvelle avec foi et espérance. C’est une révélation qui bouleverse profondément notre vie, notre manière de la percevoir et notre manière d’agir. L’amour de Dieu nous atteint en plein cœur grâce au pardon du Christ sur la croix et à la vie nouvelle nous ouvrant l’éternité.

Actes 3, 13-15.17-19
Psaume 4
1 Jean 2, 1-5a
Luc 24, 35-48

26 avril 2015

4e dimanche de Pâques B

Pasteurs avec lui

Jésus ressuscité prend le visage du bon pasteur. Il veille sur nous, les brebis de son bercail, et veut mieux nous connaître. De plus, il nous invite à adopter l’attitude pastorale dont il a fait preuve à l’endroit non seulement de ses proches mais aussi des gens qui ne sont pas encore dans son «pâturage».

Actes 4, 8-12
Psaume 117 (118)
1 Jean 3, 1-2
Jean 10, 11-18